Article paru sur le blog de Prontopro Srl

https://www.prontopro.fr/blog/lhypnotherapie-et-son-role-contre-le-stress/

L’hypnothérapie et son rôle contre le stress

Publié le 7 mai 2019 par Denise Pion

Depuis quelques années maintenant en France, on observe une recrudescence du nombre d’hypnothérapeutes. La discipline, basée sur la manipulation de l’énergie holistique a pour principal objectif d’aider les uns et les autres à lâcher prise, à ne pas se laisser envahir par le stress du quotidien et à reprendre leur vie en main.

Nous avons rencontré, dans le but d’en savoir plus, une des pratiquantes de cette discipline qui commence par être appréciée. Il s’agit de Véronique TARDY, une hypnothérapeute de 58 ans qui pratique depuis près de 5 ans. Pour se faire une place dans le métier, il lui a fallu se former ici et là afin d’acquérir les compétences dont elle avait besoin. Mais il faut aussi dire que sa vocation est bien particulière.

Véronique TARDY nous explique qu’elle était très sensibilisée et impuissante devant le fait qu’une de ses filles oubliait fréquemment de se nourrir parce que stressée à l’idée de ne pas réussir son année universitaire. Cela ajouté à un désir de reconversion professionnelle a fini de tracer son chemin… En effet, Véronique se dit qu’une autre activité pourra compenser l’insuffisance de sa pension de retraite. Elle va donc se former et a ouvert son cabinet à Lyon où elle exerce depuis 5 ans maintenant.

Véronique, vous êtes à la fois praticienne en hypnose et sophrologue, pouvez-vous nous expliquer votre choix de combiner ces deux pratiques?

En sophro, on apprend à gérer nos émotions, à nous relaxer par la respiration et la détente corporelle… nous faisons des exercices que les participants devront répéter chez eux… entre chaque séance. Et la sophro me permet aussi d’avoir des ateliers collectifs dans des institutions ou des associations.

Avec l’hypnose, on accompagne les clients pour modifier ou changer un comportement qui ne leur convient pas ou plus… on ne soigne pas ! Il est hyper important que la personne soit partie prenante dans cet accompagnement… on ne devient pas non fumeur si la personne n’en a pas la motivation réelle et profonde !

On sait que notre inconscient est un réservoir de ressources toutes plus ou moins exploitées ; et nous allons, dans cet état de conscience modifiée rechercher et faire ressurgir ses ressources qui permettront le changement souhaité.

Lors des séances, je peux mélanger un peu tous les outils dont je dispose …(sophrologie, EFT, RITMO, autohypnose…). Il y a le travail que l’on fait ensemble, et ce que peuvent faire seules les personnes entre les séances (technique de respiration, pensées positives, reformulation positive…).

Comment se déroule généralement une séance d’hypno-thérapie? Utilisez-vous des équipements ou des techniques particulières?

Lors de la première séance, on fait connaissance… on discute afin que je puisse détecter où se trouvent les verrous, les barrières qui empêchent d’atteindre les objectifs.C’est ce que nous appelons l’anamnèse.. et puis j’explique ce qu’est l’hypnose, que ce n’est pas de la magie… et j’explique aussi ce qui va se passer pendant la séance… l’induction pour l’entrée en transe, ce que nous allons « travailler » et le « retour » dans l’ici et maintenant. Et j’insiste sur le fait que pendant les séances, la personne est consciente de ce qu’elle dit et fait… une fois cela expliqué, on y va.

Vous intervenez régulièrement auprès de jeunes et d’enfants, y a-t-il une différence entre les séances avec les adultes et les séances avec les enfants?

Pour les enfants c’est un peu différent. Les séances durent moins longtemps car il est compliqué pour eux de rester concentrés longtemps. Et puis on utilise beaucoup les jeux, les dessins parce que ca peut être compliqué pour eux de mettre des mots sur une émotion, sur ce qu’ils ressentent. Je me sers de leur imagination fertile pour faire passer des messages à leur inconscient (contes métaphoriques etc…)

Les enfants lâchent prise plus facilement que les adultes, ce qui simplifie et accélère le travail

Les ados eux acceptent l’hypnose mais aiment bien le côté « spectacle » et du coup j’ai aussi fait une formation de speed hypnose qui les bluffe un peu… cela les rend participants !

Je reçois toujours les parents avant parce que bien souvent la demande des parents n’est pas celle de leurs enfants ! Je reçois l’enfant seul et à la fin de notre premier rendez vous je lui demande si il est d’accord pour revenir me voir.

Que conseillez-vous aux personnes qui souffrent de difficultés à gérer le stress, et dans quels cas faut-il s’adresser une professionnelle comme vous?

Ah le stress ! On pourrait dire la maladie du siècle ! Bien souvent il engendre des problèmes comme des insomnies, des problèmes de digestion, de l’eczéma ou autres symptômes, des problèmes de concentration, de mémorisation, des angoisses, des dépressions, etc. Lors de notre premier rendez-vous, on va chercher ensemble l’origine de ce stress. A quel moment on a perdu notre confiance en nous, notre estime de nous, comment cela se manifeste et à quels moments précisément.

En fonction de ces réponses, on « reprogrammera » notre cerveau de façon à voir les choses différemment, on fera tomber ces barrières qui nous empêchent de vivre sereinement (barrières dues à notre éducation parfois, à nos perceptions erronées, biaisées, à nos interprétations parfois faussées … ) et on ira chercher dans notre réservoir de ressources ce qui nous manque pour mettre en place le nouveau comportement qui nous tient à cœur (c’est ce qui fait que le changement est efficace et durable. C’est parce qu’on retrouve nos propres ressources) ; bien souvent, c’est de l’estime de soi, de la confiance en soi.

Il faut apprendre à s’écouter car bien souvent, notre corps nous envoie des messages que l’on a tendance à ignorer. Lorsqu’on en prend conscience, alors il faut s’adresser à un professionnel qui en quelques séances vous aidera à retrouver le chemin de la sérénité, du bien-être ; rien ne nous oblige à vivre toute une vie avec des angoisses, des phobies, du mal être ; nous vivons aujourd’hui dans une société où tout va très vite, ou on est sollicité sans cesse, on pense beaucoup trop et tout le temps ! Il faut apprendre à prendre du temps pour soi, apprendre à lâcher prise et apprendre à s’aimer et se faire confiance : tout un programme !

L’hypnose fait partie des thérapies brèves et lorsque tout problème purement médical est écarté, alors il ne faut pas hésiter à consulter un pro. Pour nous aider à aller bien, notre cerveau est capable de tout !

On nous consulte souvent quand on a tout essayé. Nous sommes souvent la « dernière roue du carrosse » ! On ne fait pas de miracle et si parfois une séance peut suffire, il ne faut pas juste faire une séance pour voir ! En général, il en faut entre 3 et 6 (suivant le problème, la personne ; on est tous unique !)

Ce qu’il faut faire pour ne plus vivre stressé

Si l’on en croit l’hynothérapeute Véronique TARDY, le corps de l’être humain est une machine avec laquelle il se doit d’apprendre à converser. Elle explique que celui-ci nous envoie régulièrement des signaux pour nous passer des messages. Mais comme nous n’avons pas appris à les décoder nous les ignorons banalement et c’est cela qui débouche sur les situations stressantes que nous vivons. Elle insiste aussi sur le fait qu’il ne faut pas attendre la dernière minute pour consulter un spécialiste.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Icône social Instagram
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon

Véronique TARDY

 

EFT

HYPNOSE (FFHTB)

SOPHROLOGIE (RNCP)

 RITMO®

SIRET 380 039 149 00022